Logo ARS


Réduire la taille Agrandir la taille Agrandir la taille Version Imprimable Recommander à un ami
Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : une priorité de santé publique

La grippe saisonnière, infection très contagieuse, est souvent considérée comme bénigne alors qu’elle cause des décès chaque hiver, notamment chez les personnes âgées et celles atteintes de pathologies chroniques. « La grippe, ce n’est pas rien. Alors je fais le vaccin », tel est le slogan de la campagne de vaccination contre la grippe, qui se déroulera du 14 avril au 31 juillet 2014. Cette année encore, tous les acteurs se mobilisent, à La Réunion et à Mayotte, pour recommander la vaccination aux personnes fragiles et aux professionnels de santé.

Publié le 14/04/2014

Le vaccin grippal, un moyen de prévention sûr et bien toléré

Le vaccin grippal est le seul moyen pour prévenir la maladie et protéger les populations à risque. Et même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès.

5 bonnes raisons de me faire vacciner

1 - Chez les personnes à risque, la grippe peut entraîner des complications sérieuses, voire mortelles.

2 - Après 65 ans ou si je suis atteint d’une maladie chronique, je suis plus fragile face à la grippe, même si je me sens en bonne santé

3 - La composition du vaccin est adaptée chaque année en fonction des virus qui circulent. Je dois donc me faire vacciner tous les ans.

4 - Le vaccin est le moyen le plus efficace de me protéger. J’en parle à mon médecin. En me vaccinant, je protège aussi mes proches.

5 -  Le vaccin est gratuit pour les personnes à risque, notamment après 65 ans ou pour les personnes atteintes de certaines maladies chroniques.

Un objectif : protéger les populations à risque avant l’arrivée de l’hiver austral

Parce que prévenir des décès évitables est un enjeu majeur de santé publique, relancer le réflexe de la vaccination constitue aujourd’hui une priorité pour les personnes les plus vulnérables (conformément aux recommandations du  Haut Conseil de la santé publique) :

- les personnes âgées de 65 ans et plus,
- les personnes atteintes de certaines maladies chroniques,
- les femmes enceintes,
- les personnes obèses,
- tous les professionnels de santé.

C’est pourquoi tous les acteurs se mobilisent pour recommander à ces personnes de se faire vacciner à partir du 14 avril, début de la campagne. Il ne faut pas attendre l’arrivée de l’hiver austral car il faut compter environ 15 jours entre la vaccination et le moment où l’organisme est protégé contre la grippe. Se vacciner, c’est aussi protéger ses proches.

.

Les professionnels de santé également invités à se faire vacciner

Comme chaque année les professionnels de santé libéraux (médecins, infirmier(e)s, sages femmes, pédiatres, pharmaciens, kinésithérapeutes, gynécologues et chirurgiens-dentistes) seront invités eux-mêmes à se faire vacciner mais aussi à sensibiliser leurs patients sur les enjeux de la vaccination.